Une femme est un foyer : Qumaq / Sebbar

Un texte de Leïla Sebbar paru dans un numéro d’étoile d’encre, revue de femmes en méditerranée, fait écho à un passage d’un ouvrage de Taamusi Qumaq. L’une parle des maisons françaises, le second des maisons inuit :

« Une maison, c’est une femme.
Chaque femme est une maison, sa maison qu’elle fabrique comme elle se fabrique un corps, son corps, ses gestes, amour, pouvoir, violence. »

(Sebbar 2013 : 66)

« Une femme est un foyer. Elle préside à tout dans la maison. […] Une maison silencieuse est sans joie, et l’on n’a pas de plaisir à y rentrer. »

(Qumaq :130)

Cette relation (fusion ?) femme-maison est-elle un invariant anthropologique ? L’homme construit la structure, la femme le foyer ? La littérature ne manque pas concernant le sujet, de Bourdieu à Mona Chollet, via Alain Testart.

Néanmoins la symétrie de ces citations ne reflète pas une symétrie des situations. La première évoque le rôle des femmes dans une société patriarcale où le rôle de ménagère est dévalorisé (Chabaud et Fougeyrollas, 1978). Le second parle du rôle des femmes dans une société où les tâches sont genrées, mais où chacun peut tirer du prestige de ses compétences reconnues par tous comme nécessaires au groupe (Mancini Billson et Mancini 2007 : 35).

Leïla Sebbar fait référence à un travail d’enquête mené à la fin des années 70. L’auteure s’interroge : qu’en serait-il aujourd’hui ? Idem pour Taamusi Qumaq, décédé en 1993, et qui évoque une réalité du milieu du 20e siècle. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Enfin, une question bien plus personnelle revient souvent. Je suis venue à m’intéresser aux maisons de la famille (équipement communautaire) via les maisons (habitation). A quel point mon genre a-t-il une influence dans mes intérêts de recherche ?

Bibliographie :

Bourdieu, Pierre, 1972. « La maison kabyle ou le monde renversé », Esquisse d’une théorie de la pratique. Précédé de Trois études d’ethnologie kabyle, Genève, Librairie Droz.

Chabaud Danielle et Dominique Fougeyrollas, 1978, « Travail domestique et espace-temps des femmes », International Journal of Urban and Regional Research, 2, 1‑3 : 421‑431.

Chollet Mona, 2015, Chez soi : une odyssée de l’espace domestique, Zones.

Mancini Billson J. et K. Mancini, 2007, Inuit women: their powerful spirit in a century of change, Rowman & Littlefield Publishers.

Qumaq Taamusi, 2010, Je veux que les Inuit soient libres de nouveau: autobiographie (1914-1993), Québec, Québec, Imaginaire/Nord, Presses de l’Université du Québec.

Sebbar Leïla, Dominique Doan, Luce Pénot et Dominique Pujebet, 1981. Des femmes dans la maison, anatomie de la vie domestique, Paris, Nathan.

Sebbar Leïla, 2013. « Une femme dans sa maison », étoile d’encre, n°53-54 Nos maisons : 65-68.

Testart Alain, 2014, L’amazone et la cuisinière : anthropologie de la division sexuelle du travail, Paris, Gallimard.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.