Extrait de journal de terrain #1

Les noms ont été remplacés par des lettres, par ordre alphabétique et par ordre d’apparition des personnes dans le texte, afin de préserver l’anonymat. Le reste du texte est issu tel quel de mon journal de terrain.

Lundi 24 février 2020

9h05, j’arrive à q. Il y a A. et B. qui fument dans le porche. Je leur dit bjr comment ça va en inuktitut, elles me demandent comment je vais et je rep en inuktitut. Je rentre. Elles me suivent. Café dans le nirivik. On parle un petit peu. C. arrive. Elles se dispersent. Je fais la vaisselle. D. arrive entre temps. D. vient dans la cuisine me demande comment était mon we. Je lui demande le sien. Je dis migraine. Elle dit que la maladie (migraine ou autre ?) est around en ce moment. Plus tard elle me dit que hier sa mère a été medevac pour migraine. Autour de l’ilot avec D, et le garde, je demande si il s’est passé qq chose (j’ai l’impression que E. a un pb, pas venue,… ). Elle voit pas ce que je veux dire.  Je dis qu’il ya une ambiance sad. Elle dit que c’est l’absence de F.. Puis arrivent autour de l’îlot G., A., B.. On parle de différentes choses. Je m’appuie sur les bras sur l’ilot pour être à la même hauteur et posée comme une inuit. (Ds la rue je regarde la démarche, ici je me pose sur les tables !) H. tel pour savoir si ya des habits a donner. Qd le tel sonne la 1re personne regarde le tel, rigole et passe à sa voisine. Idem la suivante, tt le tour de la table jusqu’à moi. Rires. G. décroche. Elles me disent ensuite que c’est pcq H. parle bcp ! Plus tard, D. demande si je suis deja allée on the land, si ya l’hiver chez moi.

=> quelques thèmes abordés ici : techniques du corps, spatialisation des conversations, représentation de la maladie, Nuna, langues, etc

Citer ce billet : Chloé Le Mouël, "Extrait de journal de terrain #1," in Qilak, 30/06/2020, https://qilak.hypotheses.org/470.

Halloween à Kangiqsualujjuaq

Le soir d’Halloween, à Kangiqsualujjuaq, je me suis rendue au concours de costumes qui avait lieu au centre communautaire. Ici, c’est une chose sérieuse : il y a 1000$ pour celui qui aura le 1er prix, 800$ pour le suivant, et ainsi de suite jusqu’à 50$, alors ceux qui participent prennent beaucoup de soin à fabriquer leurs costumes. Ceux qui participent au concours se rendent au centre du gymnase et dansent en rond sur des hits, pendant que la foule est assise autour et dans les gradins. Les juges sont au centre du cercle. Tout le monde scrute les costumes effrayants. Et, au milieu des personnages de films d’horreurs, de chasseurs damnés, de créatures de la toundra, et de fantômes et sorcières, trois costumes ont particulièrement attiré mon attention. Le premier, sur son vélo customisé en moto cross, un panneau avec écrit « annoying young biker », qui a beaucoup faire rire les aînés. Le second, était une « party house » (une maison où les jeunes se rendent quand ils sèchent l’école et où ils peuvent trouver alcool et drogues) : le costume était une maison en carton, avec un écriteau « halloweed, weed at night ». Et le troisième était un déguisement de mère alcoolique : un faux bébé dans l’amauti, des cannettes de bière en ceinture et un pack dans les mains, avec une démarche titubante.

Continuer la lecture

Préparatifs #2 : santé

1. Vaccins

Vérification des vaccins obligatoires en France chez ma médecin généraliste, et rappel du DTP pour lequel j’étais en retard. Diphtérie, Tétanos et Poliomyélite n’ont qu’à bien se tenir maintenant ! Rendez-vous pris dans le Centre de Vaccinations Internationales des Hôpitaux de Strasbourg pour vérifier si d’autres vaccins sont nécessaires.

En chemin vers le CVI, Pharmacie des Hôpitaux Universitaire de Strasbourg datant de 1537.

Continuer la lecture

Préparatifs #1 : matériel de croquis

Février 2017, Inukjuak, séance de croquis en extérieur par -25°C, mon feutre a gelé. Ok, leçon retenue. Cette fois je prévois une trousse avec des feutres à alcool : jusqu’à quelle température résistent-ils ?? J’ai aussi prévu des fineliners qui résistent aux feutres à alcool, et à la pression de l’avion. En plan B, mes crayons de couleurs sont prêts. Mes feutres bleu et rouge à pointe fine avec lesquels je suis le plus à l’aise pour les croquis seront aussi dans mon sac, mais seront réservés à une utilisation en intérieur. Crayons à papier.

Côté carnet : format A4 pour avoir de la place, papier épais pour résister aux feutres, couverture rigide pour le protéger, anneaux pour le rabattre complètement, papier lisse et blanc qui convient bien aux dessins dans les teintes froides. Et un carnet format A5, fin, qui se glisse plus facilement dans un sac.
Inukjuak, old water tank